AGENCE MAROCAINE DE COOPÉRATION INTERNATIONALE (AMCI)

L’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) dont le siège est à Rabat, a été créée en 1986 en tant qu’outil dynamique, souple et efficace d’exécution de la politique de coopération étrangère du Royaume. 
L’AMCI mène ses actions en coordination étroite avec le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et en partenariat avec l’ensemble des Départements ministériels et les établissements publics marocains concernés. 
L’AMCI a pour mission de développer, d’élargir et de renforcer l’ensemble des relations culturelles, scientifiques, techniques et économiques avec les pays partenaires, notamment, dans le cadre de la coopération Sud-Sud.
Elle est notamment chargée de la mise en œuvre des actions suivantes :

  • Les actions de coopération culturelle et scientifique
  • Les actions de coopération technique
  • Les actions relatives à la réalisation de projets à caractère économique et social
  • Les actions à caractère humanitaire.

 

BOURSES DE L’AMCI

L’AMCI accorde des bourses de formation aux étudiants étrangers dans les conditions et suivant les modalités fixées par le règlement relatif aux bourses dont une copie est mise à la disposition des étudiants concernés.

Les bourses de l’A.M.C.I. sont attribuées annuellement :

  • Dans le cadre des accords de coopération entre le Gouvernement du Royaume du Maroc et les Gouvernements des pays frères et amis ;
  • Dans le cadre de l’offre marocaine de bourses notifiée aux pays bénéficiaires.

La bourse de formation est attribuée à l’étudiant titulaire, au moins, du baccalauréat ou d’un diplôme reconnu équivalent, devant poursuivre un cycle d’études supérieures ou de formation professionnelle, dans un établissement public marocain, sanctionné par un diplôme d’Etat.

Les offres de bourses concernent exclusivement l’année en cours. Les quotas de bourses non épuisés ainsi que les bourses non utilisées, au titre de la même année, ne peuvent faire l’objet ni d’un report ni d’un cumul, au titre des années budgétaires suivantes.

La bourse de formation est une bourse d’appoint. Son octroi n’implique en aucun cas la prise en charge des frais d’inscription, d’internat, de transport ou toutes autres charges inhérentes à la poursuite des études, et qui demeurent à la charge de l’étudiant.

Le montant de la bourse de formation est de sept cent cinquante Dirhams (750,00) par mois, soit à titre indicatif 89 dollars américains, quel que soit le cycle, la nature de la formation et sa durée.

La bourse de formation est accordée pour la durée réglementaire du cycle suivi.

Le paiement de la bourse est lié à la présence effective et régulière du bénéficiaire au sein de l’établissement auprès duquel il est inscrit.

La bourse de formation est payable, bimestriellement, conformément au calendrier arrêté par l’AMCI.

Le paiement de la bourse se fait auprès des guichets des Agences du réseau de la Banque Centrale Populaire à travers le Royaume sur présentation du passeport du bénéficiaire. A cet effet, l’étudiant boursier de l’AMCI est tenu de vérifier la validité de son passeport, de procéder en cas d'expiration de son renouvellement dans les délais requis et de déposer immédiatement une copie à l'AMCI.

Le renouvellement de la bourse se fait, selon le cas, soit au début de chaque année universitaire, soit au début du semestre universitaire pour les étudiants inscrits dans le système semestriel. Il se fait, après dépôt auprès des services de l’AMCI, des documents suivants :

  • Formulaire de régularisation de la situation d'inscription au titre de l’année en cours, dûment rempli, à retirer auprès des services de l’AMCI ou à télécharger de son site Web ;
  • des copies certifiées conformes :
  • de l’attestation d’inscription au titre de l’année/semestre en cours ;
  • de l’attestation du résultat ou des relevés de notes de l’année/semestre précédent(e).
  • du passeport, en cas de son renouvellement ou de sa prorogation (pages où figurent le nom et prénom du titulaire, le numéro du passeport, sa date de validité, la photo d'identité;).

Une attestation de bourse est remise à l’étudiant ayant droit à la bourse de l’AMCI au titre de l’année académique en cours.

Tout changement de filière, de cycle, d’établissement ou de ville sans l’accord préalable de l’AMCI entraîne l’arrêt définitif de la bourse.

Les étudiants boursiers inscrits au cycle de Master ou équivalent et au cycle de doctorat peuvent bénéficier d’une aide forfaitaire relative aux frais d’impression de leurs mémoires/thèses de fin d’études, sous réserve du dépôt à l’AMCI d’un exemplaire de l’ouvrage, d’une copie certifiée conforme du diplôme ou de l’attestation de réussite ou de fin de formation.

Pour plus d’informations sur les bourses accordées par l'AMCI, veuillez consulter le « Règlement des bourses de formation et de stage attribuées aux étudiants et stagiaires étrangers », disponible sur le site web de l’AMCI.

 

I - MODALITÉS DE CANDIDATURE ET DE PRÉINSCRIPTION

1. Offre d’inscription

Les offres sont destinées aux étudiants titulaires, au moins, du baccalauréat ou d’un diplôme reconnu équivalent, et concernent les cycles d’études supérieures ou de formation professionnelle, ouverts dans les établissements publics marocains, et qui sont sanctionnés par des diplômes d’Etat.

Les offres concernent exclusivement l’année objet de l’offre. Les offres non utilisées, partiellement ou totalement, ne peuvent faire l’objet ni d’un report ni d’un cumul, au titre des années universitaires suivantes.

2. Présentation des dossiers de candidature

Tout candidat étranger à une inscription au Maroc doit remplir soigneusement le formulaire de candidature disponible sur le site de l’AMCI (www.amci.co.ma).

Le formulaire dûment rempli est à joindre au dossier de candidature, dont les pièces sont énumérées au point 3 ci-après, qui doit être déposé auprès des autorités compétentes de son pays d’origine, seules habilitées à juger de l’opportunité de le transmettre aux autorités compétentes marocaines.

Les dossiers de candidature présélectionnés par les autorités compétentes des pays concernés sont adressés par voie diplomatique à l’AMCI, selon les termes et dans les délais qui leur sont communiqués officiellement.

En raison des contraintes du calendrier et des délais de la rentrée scolaire et universitaire et des procédures et formalités administratives liées à la gestion des dossiers des étudiants étrangers, les dossiers de candidature doivent parvenir à l’AMCI au plus tard le 10 août de chaque année.

N.B. Les dossiers parvenus à l’AMCI en dehors des délais impartis ne sont pas pris en considération.

3. Constitution du dossier de candidature

Le dossier de candidature à une inscription au Maroc doit, obligatoirement, être constitué du formulaire de candidature précité dûment rempli, accompagné des documents ci-après énumérés, en 2 exemplaires et selon l’ordre suivant

3.1 Pour les études du cycle normal

  • Photocopie certifiée conforme de l’attestation de réussite au baccalauréat
  • Photocopie certifiée conforme du relevé des notes du baccalauréat 
  • Extrait de l’acte de naissance 
  • Photocopie du passeport (les pages contenant le nom, prénom et le numéro du passeport)
  • Certificat médical délivré par les services de la santé publique certifiant que le candidat n’est atteint d’aucune maladie contagieuse ou aiguë
  • 4 photos d’identité récentes en couleur comportant au verso le nom, prénom et la nationalité du candidat 
  • Casier judiciaire récent 

3.2 Pour les études du Master ou équivalent

  • Les documents cités au point 3.1
  • Quatre copies certifiées conformes des diplômes de formation supérieure obtenus, des relevés des notes et des programmes d’études poursuivies 
  • Un exemplaire de mémoire/thèse de fin d’études

3.3 Pour les études doctorales

  • Les documents cités aux points 3.1 et 3.2
  • Un projet de thèse de doctorat. 
N.B.
  • Pour les candidats aux cycles du Master et du doctorat, le nombre d'exemplaires du dossier pédagogique qu'ils doivent envoyer à l’AMCI doit correspondre au nombre des choix de filières formulés, en plus de deux exemplaires pour les services de l'AMCI et du Département ministériel concerné.
  • Les dossiers incomplets ne sont pas pris en considération.

4. Examen et sélection des dossiers

L’examen et la sélection des dossiers se font soit :

- Par les représentants de l’AMCI, du Ministère de l’Enseignement Supérieur et du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, dans le cadre des comités inter-Etats chargés de l’échange des étudiants ;

- Par les services de l’AMCI, éventuellement avec les représentants désignés par les autorités compétentes des pays concernés.

L’examen et la sélection des dossiers se font conformément :

- Au quota officiel notifié à chaque pays

- Aux disponibilités effectives des places dans les filières demandées

- Aux conditions et critères généraux et spécifiques requis pour chaque cycle et chaque filière de formation.

5. Conditions d’admission

5.1 Les candidats à une inscription au Maroc doivent remplir les conditions générales suivantes

  • Pour la première année du cycle normal :

        -   Avoir le baccalauréat ou un diplôme reconnu équivalent ;

        -   Avoir un baccalauréat, obtenu au titre de l’année d’inscription, et dans certains cas, au titre de l’année précédente ;

        -   Avoir le baccalauréat avec une mention ;

        -   Avoir l’âge requis.

  • Pour le Master :

        -   Avoir la Licence ou un diplôme reconnu équivalent dans le domaine de formation du Master demandé, obtenu avec la mention « Bien », au moins.

        -   Satisfaire aux critères spécifiques d’admission prévus dans le descriptif de la filière du Master demandée.

  • Pour le Doctorat :

        -  Avoir le Master, ou un diplôme reconnu équivalent, dans le domaine de la spécialité du Doctorat demandée, obtenu avec la mention « Bien », au moins.

        -  Satisfaire aux critères spécifiques d’admission prévus dans le descriptif de la spécialité du doctorat demandée.

5.2 Autres conditions spécifiques

Les candidats doivent, également, remplir les conditions spécifiques relatives à chaque filière/spécialité et à chaque cycle. Les informations relatives à ces conditions sont disponibles sur le site de l’AMCI : www.amci.co.ma et sur les sites web des universités et des établissements concernés.

5.3 Autres cas d'inscriptions

 Dans certains cas, l’inscription dans les établissements d’enseignement supérieur au Maroc est conditionnée par la présentation d’une attestation d’équivalence du diplôme obtenu au diplôme marocain requis, conformément à la réglementation en vigueur.

6. Procédures de préinscription

Les dossiers des candidats sélectionnés sont adressés par l’AMCI aux Départements ministériels concernés pour attribution : examen par les services compétents et les commissions scientifiques concernées, et éventuellement, l’établissement des autorisations d’inscription pour les candidats retenus.

L’autorisation est établie au nom du candidat retenu pour inscription au Maroc. Elle est valable uniquement pour l’établissement et l’année académique pour lesquels le candidat a été retenu.

Les réponses réservées aux dossiers de candidature ainsi que les filières qui sont proposées aux candidats retenus sont communiquées par l’AMCI aux autorités compétentes des pays concernés.

7. Information et convocation des candidats retenus

L’AMCI adresse à l’étudiant retenu, par voie officielle, une « Lettre d’information / convocation » établie en son nom.

Cette lettre contient les informations essentielles sur l’offre marocaine de formation et, éventuellement, de bourse proposée à l’étudiant ainsi que sur les conditions d’inscription définitive et de séjour au Maroc.

 

 

 

 

II - DISPOSITIONS PRATIQUES À PRENDRE AVANT LE DÉPART POUR LE MAROC

Tout candidat retenu pour une formation au Maroc doit :

  • Réclamer la lettre d’information et de convocation établie en son nom par l’AMCI et adressée par voie diplomatique aux autorités compétentes de son pays d’origine. Cette lettre peut lui être utile pour :
  • l’obtention du visa d’entrée au Maroc, si exigible
  • les formalités d’usage aux postes frontières
  • les formalités d’usage à l’AMCI.
  • Procéder à l’établissement de son passeport
  • Procéder auprès de l’Ambassade ou du consulat du Royaume du Maroc le plus proche de son lieu de résidence aux formalités d’obtention d’un visa d’entrée au Maroc portant la mention « étude », si exigible. 
    Les adresses des Ambassades et consulats du Maroc à l’étranger sont disponibles sur le site internet du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération : www.diplomatie.ma
  • Se procurer un carnet de vaccination ou un certificat médical attestant qu’il est vacciné, notamment contre la tuberculose, et qu’il n’est atteint d’aucune maladie contagieuse
  • Prévoir les moyens financiers nécessaires pour couvrir les dépenses relatives aux frais de dossier, de transport, de souscription au système d’assurance, de logement, …etc.
  • Se munir des originaux de tous les documents demandés.

 

III - FORMALITÉS ET MODALITÉS D’INSCRIPTION ET DE SÉJOUR AU MAROC

1. Arrivée au Maroc et formalités d’usage

A leur arrivée au Maroc, les étudiants sont soumis aux formalités administratives d’usage aux postes frontières.

2. Change

Il est recommandé aux étudiants de procéder au change auprès des établissements bancaires agréés soit à l’aéroport soit à leur arrivée à Rabat. Ils doivent, au préalable, se renseigner sur les devises étrangères convertibles au Maroc (annexe 8).

3. Transport

A leur arrivée au Maroc, les étudiants peuvent emprunter librement les moyens de transport en commun (train, bus, taxi).
L’accueil des nouveaux étudiants pourrait être assuré par les Ambassades des pays concernés accréditées au Maroc, ou éventuellement par l'AMCI s'agissant d'arrivages collectifs (au moins une quinzaine d'étudiants).

4. Inscription

Dès son arrivée au Maroc, l’étudiant doit se présenter au guichet unique de l’AMCI, sise à l’Avenue des Forces Armées Royales (F.A.R.) à Hay Riyad à Rabat, pour accomplir les formalités administratives suivantes :

  • Compléter son dossier de candidature ;
  • S’acquitter des frais du dossier d’inscription, dont le montant varient entre 450 et 900 Dirhams, soit à titre indicatif 55 et 110 Dollars américains ;
  • Accomplir les formalités de souscription à la police d’assurance. 
  • Retirer l’autorisation d’inscription. 
  • Accomplir, pour l’étudiant bénéficiaire de la bourse de l’AMCI, les formalités relatives à l’octroi de la bourse ; 
  • Procéder aux formalités d’obtention d’un éventuel logement universitaire.

Il doit ensuite :

  • Rejoindre l’établissement de formation pour lequel il a été destiné pour accomplir les formalités d’usage relatives à son inscription définitive ;
  • Envoyer/déposer à l’AMCI une copie certifiée conforme de l’attestation d’inscription délivrée par l’établissement de formation.
N.B.
  • La présence au Maroc du candidat retenu vaut acceptation de sa part de la proposition qui lui a été faite.
  • L’orientation proposée dans la lettre d'information/convocation étant irrévocable, aucun changement de filière, d’établissement ou de ville n’est possible.
  • L’autorisation d’inscription est remise à l’intéressé en personne auprès du guichet unique de l’AMCI. Aucune dérogation à cette règle ne sera acceptée. L’autorisation est considérée comme nulle et non avenue en cas de rature, de rajout ou de dépassement des délais d’inscription impartis.

5. Conditions de séjour au Maroc

Conformément à la réglementation en vigueur, l’étranger en séjour sur le territoire marocain, âgé de plus de 18 ans, doit être titulaire d’une carte d’immatriculation ou d’une carte de résidence renouvelable. Les mineurs âgés de moins de 18 ans, entrés au Maroc pour y poursuivre des études, reçoivent un document de circulation.

De ce fait, et après l’accomplissement des formalités relatives à son inscription, l’étudiant étranger doit se présenter, impérativement, auprès des services compétents de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) ou de la Gendarmerie Royale dans le ressort de laquelle est sise sa résidence, pour procéder aux formalités de l’obtention du titre de séjour au Maroc (la carte d’immatriculation ou le document de circulation, selon le cas) portant la mention « étudiant ».

Le dossier de demande est constitué des documents suivants :

  • L’imprimé de demande du titre de séjour, établi par la DGSN, dûment renseigné en double exemplaire ;
  • Photocopie des pages du passeport de l’intéressé établissant son identité, le cachet faisant foi de son admission au territoire national et le visa d’entrée pour les étrangers soumis à cette formalité;
  • Un extrait du casier judiciaire ;
  • Un certificat médical ;
  • Justificatif de l’inscription pour poursuivre des études au Maroc ;
  • Un document justifiant que l’intéressé dispose des moyens d’existence suffisants ;
  • Un contrat de bail ou une attestation de propriété ou tout autre document justifiant la résidence effective à une adresse fixe au Maroc ;
  • 6 Photos d’identité récentes
  • Timbre (dont le montant est fixé conformément au Code Général des Impôts) ;
N.B.
  • La carte d’immatriculation est remplacée provisoirement par le récépissé de la demande de délivrance ou de renouvellement du titre de séjour. 
  • La carte d’immatriculation délivrée à l’étranger poursuivant des études au Maroc porte la mention « étudiant ». 
  • La carte d’immatriculation sera exigée par l’AMCI à partir du 2ème trimestre de l’arrivée de l’étudiant au Maroc. 
  • En cas de changement de son lieu de résidence, l’étudiant étranger doit le déclarer aux autorités marocaines compétentes. 
  • Tout étranger qui réside au Maroc sans être titulaire de la carte d’immatriculation ou de la carte de résidence est puni d’une amende de 5.000 à 30.000 dirhams et d’un emprisonnement de un mois à un an, ou de l’une de ces deux peines seulement. 
  • La carte d’immatriculation est renouvelable chaque année. 
  • L’étudiant étranger dont la carte d’immatriculation ou la carte de résidence est arrivée à expiration doit procéder aux formalités de demande de son renouvellement, et ce dans les délais prescrits par la loi. Dans le cas contraire, et sauf cas de force majeure ou d’excuses reconnues valables, il sera puni d’une amende de 3.000 à 10.000 dirhams et d’un emprisonnement de un mois à six mois, ou de l’une de ces deux peines seulement. 
  • L’étudiant étranger doit quitter le territoire marocain à l’expiration de la durée de sa carte d’immatriculation, à moins qu’il en obtienne le renouvellement ou que lui soit délivrée une carte de résidence. 
  • Pour plus d’information sur l’entrée et le séjour des étrangers au Maroc, les étudiants étrangers sont appelés à lire attentivement le Dahir N° 1-03-196 du 11 novembre 2003, relatif à la loi N° 02-03, paru dans le Bulletin Officiel N° 5162 du 20 novembre 2003. Ils peuvent le consulter dans le site de l’AMCI : www.amci.co.ma.
  •  

    VI - PROCÉDURES D’INSCRIPTION DES RÉSIDENTS, DES DIPLOMATES ET DE LEURS CONJOINTS/ENFANTS

    1. Procédure d’inscription des étrangers résidant au Maroc

    Sous réserve des principes de la réciprocité, tous les étrangers ayant la qualité de résidant au Maroc, conformément aux dispositions de la loi N° 02-03, relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Royaume du Maroc, à l’émigration et l’immigration irrégulières, désireux de s’inscrire dans les différents cycles dans les établissements publics de formation au Maroc, sont soumis aux mêmes procédures et conditions d’inscription en vigueur appliquées aux étudiants marocains. 
    De ce fait, ils devront adresser leurs dossiers de candidature directement aux établissements de leurs choix sans passer par l’AMCI. 
    Il s’agit, notamment, du ressortissant étranger :

    • Né au Maroc et qui y réside depuis sa naissance ;
    • Ou réside au Maroc sous la charge de son tuteur (le père, la mère ou les deux), jouissant de la qualité de résidant au Maroc ;
    • Est qui est titulaire du baccalauréat au Maroc.

    2. Procédure d’inscription des diplomates accrédités au Maroc et des étrangers non civils

    Les diplomates, les fonctionnaires/représentants étrangers des organisations internationales et régionales accrédités au Maroc ainsi que les étrangers non civils désireux de postuler pour des inscriptions dans les établissements publics marocains de formation, doivent adresser leurs dossiers de candidature, par la voie officielle, à la Direction de la Coopération et de l’Action Culturelle (DCAC), relevant du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.
    Les autorisations d’inscription des candidats retenus leur sont ne remises en personne, après accomplissement des formalités d’usage en vigueur à l’AMCI.

    3. Procédure d’inscription des conjoints et enfants des diplomates accrédités au Maroc 

    Les enfants et conjoints de diplomates accrédités au Maroc peuvent prétendre à des inscriptions dans les établissements publics marocains, et ce en dehors des quotas officiels notifiés à leurs pays respectifs.
    Leurs dossiers de candidature doivent parvenir à l’AMCI, par le biais des Ambassades de leurs pays respectifs accréditées au Maroc et dans les délais impartis. 
    Les dossiers sont examinés conformément aux conditions requises pour les filières demandées et en fonction des places disponibles. 
    Les enfants et conjoints de diplomates accrédités au Maroc autorisés à s’inscrire ne peuvent aucunement bénéficier de la bourse de coopération allouée par l’AMCI.

     

    V - PROCÉDURE D’INSCRIPTION DES LAURÉATS DU MAROC AUX NIVEAUX SUPÉRIEURS

    Conformément à la réglementation en vigueur notifiée aux autorités compétentes des pays partenaires, l’étudiant ayant accompli son cycle d’étude doit regagner son pays. 

    Cependant, et en guise d’encouragement, les étudiants étrangers lauréats du Maroc pourraient prétendre à des inscriptions dans les cycles supérieurs auprès des établissements publics au Maroc. A cet effet, ils doivent avoir l’accord préalable des autorités compétentes de leurs pays respectifs et faire parvenir leurs dossiers à l’AMCI par la voie officielle et dans les délais impartis. 

    Les dossiers de candidatures des lauréats du Maroc sont examinés conformément aux conditions requises pour les cycles et les filières demandés. 

    Les candidats autorisés à s’inscrire pourraient, dans la limite du possible, bénéficier de la bourse de l’AMCI s’ils sont proposés sur la liste initiale des candidats aux bourses notifiées officiellement aux autorités compétentes de leurs pays respectifs.

     

     

     

    VI - PROCÉDURE D’INSCRIPTION AUX CYCLES DE MASTER ET DE DOCTORAT ET AUX NIVEAUX INTERMÉDIAIRES

    1 - PROCÉDURE D’INSCRIPTION AUX CYCLES DE MASTER ET DE DOCTORAT

    Les dossiers de demandes de candidature aux cycles de Master et de Doctorat doivent répondre aux conditions générales d’admission et parvenir à l’AMCI dans les délais requis.

    Les candidats doivent spécifier l’intitulé et la domiciliation de la filière du Master et du Centre des Etudes Doctorales (CED) souhaités.

    Les choix des candidats doivent se faire sur la base des listes des filières et des CED accrédités et ouverts.

    Les listes des filières et des CED accrédités et ouverts sont consultables sur les sites web du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres (www.enssup.gov.ma), des universités et établissements de formation et éventuellement sur le site de l’AMCI (www.amci.co.ma).

    Le candidat peut formuler jusqu’à trois choix de filière. Cependant, le nombre d’exemplaires du dossier pédagogique qu’il doit envoyer à l’AMCI doit correspondre au nombre des choix formulés.

    Les candidats à ces cycles sont informés par le biais des autorités compétentes de leurs pays respectifs, des suites réservées à leurs dossiers. Les candidats autorisés à s’inscrire doivent se présenter à l’AMCI, dans les délais impartis, pour les formalités d’usage. L’arrivée tardive de l’étudiant pourrait compromettre son inscription.

    2 - PROCÉDURE D’INSCRIPTION AUX NIVEAUX ET CYCLES INTERMÉDIAIRES

    Il s’agit, notamment, d’étudiants étrangers évoluant dans le système d’enseignement supérieur public marocain (Bac+2), qui désirent poursuivre leurs études aux cycles de Licence professionnelle, d’ingénieur, de pharmacie, de l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises (ISCAE), de l’Ecole Supérieure Roi Fahd de Traduction (ESRFT), des Ecoles Nationales de Commerce et de Gestion (ENCG), de l’Ecole des Sciences de l’information (ESI) …

    Les dossiers de demandes d’inscription aux niveaux et cycles intermédiaires doivent répondre aux conditions générales d’admission et parvenir à l’AMCI par la voie officielle et dans les délais requis.

    Les dossiers de candidatures répondant aux conditions requises sont transmis, selon la procédure, au Département ministériel ou l’établissement concerné pour attribution.

    Le candidat autorisé à s’inscrire doit se présenter à l’établissement concerné, dans les délais impartis, pour les formalités et modalités d’usage.

    Les dossiers des étudiants inscrits dans le centres des classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs doivent suivre la procédure en vigueur au prêt de ces centres, en s’inscrivant sur la liste du concours national commun.

    Après leur inscription définitive, ces étudiants sont tenus de compléter leurs dossiers à l’AMCI par l’attestation d’inscription pour la régularisation et la mise à jour de leur situation.

     

    VII - MODALITÉS DE RÉINSCRIPTION, D’ORIENTATION, DE CHANGEMENT D’ÉTABLISSEMENT, DE FILIÈRE OU DE VILLE

    1. Réinscription

    Chaque année, l’étudiant doit procéder, obligatoirement, aux formalités relatives à sa réinscription, et ce dans les délais fixés par son établissement d’accueil. Il doit, également, compléter son dossier à l’AMCI par les documents suivants :

    • Retirer et remplir le formulaire de régularisation
    • Copies certifiées conformes de l’attestation du résultat de fin d’année et du relevé des notes obtenues, et ce avant la fin de chaque année académique ;
    • Une copie certifiée conforme de l’attestation de réinscription, au titre de l’année académique en cours, et ce avant le 30 septembre.

    N.B. : La fourniture de ces pièces permet la mise à jour des dossiers auprès de l’AMCI et conditionne le renouvellement et la délivrance de l'attestation relatif à la bourse de coopération.

    2. Orientation des étudiants issus de l'unité de mise à niveau en langue française

    Au terme de la période de la formation de mise à niveau en langue française au Centre International de Langues (CIL) à Rabat, les étudiants non francophones sont orientés vers les filières de formation, au titre de l’année universitaire suivante.

    A cet effet, les étudiants concernés doivent remplir le formulaire de demande d’orientation, à retirer auprès du CIL, du guichet unique de l'AMCI ou à télécharger de son site-web (www.amci.co.ma).Le formulaire accompagné des pièces requises devront être déposés dans les délais impartis.

    L’orientation vers les filières se fait par les services concernés de l’AMCI après la proclamation des résultats de l’unité de mise à niveau en langue française.

    Seuls les étudiants déclarés admis aux examens de mise à niveau peuvent bénéficier d'une orientation vers la filière de formation.

    L’orientation vers les filières demandées se fait en fonction de la qualité académique du dossier pédagogique de chaque étudiant, des disponibilités en matière des places pédagogiques dans les filières demandées et conformément aux conditions requises pour chaque filière. A défaut, les étudiants sont orientés vers d’autres filières appropriées à leurs types de diplômes.

    Les autorisations d’inscriptions établies par les départements de tutelle des établissements de formation concernés, sont remises aux intéressés par le biais de l’AMCI.

    3. Changement d’établissement, de filière ou de ville

    3.1. Conditions requises

    L’offre proposée officiellement à l’étudiant étant irrévocable, le changement de filière, d’établissement ou de ville n’est pas permis.

    Cependant, les étudiants ayant été régulièrement inscrits pendant au moins une année universitaire peuvent, dans les cas énumérés ci-après, présenter des demandes de changement de filière, d’établissement ou de ville. Il s’agit de :

    • L’étudiant admis en classe supérieure devant s’inscrire dans une filière ou spécialité qui n’est pas dispensée dans son établissement d’inscription ;
    • L’étudiant déclaré exclu pour la première fois, pour des raisons pédagogiques, d’un établissement de formation dont le règlement des études ne permet pas le redoublement ;
    • L’étudiant qui demande un changement de ville :
    • soit pour des raisons de santé, sous réserve de l’avis favorable du responsable du Centre Médico-social de l’AMCI sur la base du dossier médical présenté ;
    • soit pour des raisons de regroupement familial, sous réserve de fournir des pièces justificatives jugées valables.

    Le changement d’établissement, de filière ou de ville reste tributaire de l’accord préalable et exprès des autorités compétentes du pays d’origine, de celui de l’AMCI, de l’accord définitif de l’établissement de formation demandé et de l’autorisation du Département ministériel concerné.

    3.2. Constitution du dossier de demande de transfert d’inscription

    Le dossier de demande de transfert d’inscription doit comprendre les documents suivants en deux exemplaires :

    • Le formulaire de demande de transfert d’inscription, téléchargeable des sites web de l’AMCI et du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres (MESRSFC), dûment rempli et contenant l’avis favorable des deux établissements concernés (d’origine et d’accueil) ;
    • La lettre de motivation et les justificatifs ;
    • Une copie de l’attestation du résultat et du relevé des notes de fin d’année académique écoulée.

    3.3. Procédures à suivre

    Le dossier de demande de transfert d’inscription doit parvenir à l’AMCI, par le biais de l’Ambassade du pays d’origine accréditée au Maroc, avant la deuxième semaine de septembre de chaque année.

    L’étudiant qui n’a pas de représentation diplomatique au Maroc, peut déposer son dossier, directement à l’AMCI.

    N.B. : Les dossiers incomplets ou reçus hors délais ne sont pas pris en considération.

    3.4. Formes de transfert d’inscription

    Il existe quatre formes de transfert d’inscription :

    • Le transfert de et vers un établissement universitaire
    • Le transfert d’un établissement universitaire vers un établissement non universitaire
    • Le transfert d’un établissement non universitaire vers un établissement universitaire
    • Le transfert de et vers un établissement non universitaire.

    3.5. Processus de transfert d’inscription

    Pour ces quatre formes de transfert d’inscription les deux procédures suivantes sont requises :

    3.5.1. Procédure 1

    Cette procédure, schématisée ci-après, est requise pour les demandes de transfert de et vers un établissement universitaire.

    3.5.2. Procédure 2

    Cette procédure, schématisée ci-après, est requise pour les trois formes de demandes de transfert suivantes :

    • Le transfert d’un établissement universitaire vers un établissement non universitaire
    • Le transfert d’un établissement non universitaire vers un établissement universitaire
    • Le transfert de et vers un établissement non universitaire.